Politique et Économie

L’Afrique, victime de la mondialisation ?

L'Afrique dans la mondialisation ?

Il est commun chez de nombreux dirigeants et intellectuels africains de blâmer la mondialisation pour nombre des maux du continent. Le raisonnement s’apparente très souvent au suivant : en partant de l’assertion, assez vraie, que quelques multinationales font « un peu ce qu’elles veulent » en Afrique, on en infère que la mondialisation est la cause du sous-développement africain.… Lire l'article en entier

Politique et Économie

Les ONG, nouvelle forme d’espionnage en Afrique

Amnesty InternationalLe lundi 24 janvier 2011, la Knesset, le Parlement israélien, avait voté l’ouverture d’une enquête parlementaire sur l’origine des financements des associations et des organisations non gouvernementales opérant sur le territoire israélien.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, dont le parti (Israël Beiteno) était à l’origine de cette curieuse initiative, avait déclaré que, d’après les informations en sa possession, la plupart des ONG qui parlent des droits de l’homme n’étaient en fait que de simples succursales de services secrets étrangers.… Lire l'article en entier

Politique et Économie

Législatives ivoiriennes : tous perdants

Mamadou Koulibaly (LIDER), Alassane Ouattara (RDR), Laurent Gbagbo (FPI), Henri Konan Bédié (PDCI)

Aux souvenirs d’une amie française qui, pendant les présidentielles de 2010, nous interpellait sur la question démocratique ivoirienne, nous admettons, bien malheureusement, que la démocratie est encore à son stade infantile en Côte d’Ivoire.

Oui, nous nous souvenons de 1990, du vent de l’Est, des conférences nationales et de la naissance officielle du multipartisme.… Lire l'article en entier

Politique et Économie

L’État de droit pour les nuls

Alassane OuattaraSi l’on écoute les discours et déclarations, l’Etat de droit semble avoir été placé sur la feuille de route des nouvelles autorités ivoiriennes. Le rétablissement de l’Etat de droit. C’est un objectif annoncé depuis la campagne des présidentielles de 2010. Huit mois après la prise de pouvoir, il est important de faire un bilan des avancées dans ce domaine.Lire l'article en entier

Politique et Économie

Frantz Fanon : l’homme de la rupture

Frantz FanonII y a cinquante ans, Frantz Fanon s’éteignait dans un hôpital américain. Aujourd’hui, son œuvre pourtant importante et actuelle reste peu diffusée, peu connue, confinée à la clandestinité intellectuelle. Qui étiez-vous donc, Fanon, pour que l’on vous occultât tant ?

Frantz ne nous a pas laissé une “pensée rigoureuse” mais une série d’interpellations qui restent les grandes questions d’aujourd’hui : la première est celle de l’aliénation culturelle ; la seconde celle du rôle de la violence dans la lutte de libération ; enfin, la troisième est celle de l’objectif de la lutte de libération nationale.… Lire l'article en entier

Éducation et société

La féminisation de la pauvreté

La féminisation de la pauvretéDepuis quelques années, tous les organismes internationaux s’accordent à reconnaître ce qu’ils appellent la “féminisation” de la pauvreté – aujourd’hui les femmes sont 70% des pauvres de notre planète et 60% des travailleurs pauvres (1/4 des travailleurs totaux) gagnant moins d’1 $ par jour. Avant de dresser l’état des lieux et les causes de la féminisation de la pauvreté, il est nécessaire d’avoir une compréhension précise et complète du problème afin que des stratégies efficaces d’autonomisation des femmes puissent être formulées.… Lire l'article en entier

Entertainment

Didier Drogba : droit d’honneur

Didier Drogba

On lisait récemment la prière en ligne de cet internaute se réclamant de Laurent Gbagbo, qui espérait que les Eléphants soient éliminés au premier tour de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN), afin qu’Alassane Ouattara n’en tire aucun dividende politique.

C’était peut-être une boutade, mais secrètement, tel est le vœu d’une grande partie des Ivoiriens.… Lire l'article en entier

Politique et Économie

CPI : l’occasion d’humilité

Laurent Gbagbo

Laurent Gbagbo a donc été transféré à la CPI en dépit des promesses de “frémissements” des responsables LMP, en dépit des “revendications” de ses avocats et conseillers et en dépit de la colère de ses affidés. Comme au 11 avril dernier, il a été saisi manu militari et convoyé là où la “communauté internationale” souhaitait le voir depuis une décennie.… Lire l'article en entier