Des “révélations” de mariage chez les femmes africaines

Mariage ?

« Dieu m’a révélé qui sera mon mari. »
« Voici le mari que Dieu m’a montré. »
« Un homme de Dieu m’a annoncé que je vais bientôt me marier. »

Les “révélations” prénuptiales supposées être d’essence divine sont en passe de devenir une véritable institution en Afrique subsaharienne.

Dans les communautés religieuses en général et dans les milieux chrétiens en particulier, combien n’ont pas entendu une variante de ces prédictions d’un bonheur conjugal “imminent”, auxquelles souscrivent sans hésitation nombre de nos sœurs en quête légitime d’un “foyer” ? Cette conviction apparemment anodine, répétée comme formule partout et par toutes, et censée justifier une attention particulière pour l’homme sur qui le regard se pose, est devenue un phénomène de mode dont les conséquences tournent souvent au drame.

TEXTE INTÉGRAL DISPONIBLE DANS LE LIVRE DIEU EST BLANC publié en août 2020.

  • Jean-David N’Da est un essayiste et un entrepreneur originaire de Côte d’Ivoire.